Squeeze, Warhammer [Premières fois rôlistiques]

Moi, moi, moi, l’anecdote est assez longue, mais c’est un plaisir de la partager ^^

Fan de Livres dont vous êtes le Héros (LDVELH), en particulier Loup Solitaire, je m’étais lancé avec un ami dans le projet d’en écrire un quand nous étions au collège.

En faisant des recherches en bibliothèque sur les cités médiévales, pour faire ça bien, quelqu’un nous a conseillé le magazine Casus Belli sans pour autant nous en dire plus. Après un passage en librairie, je ressors avec ce fameux Casus Belli qui, il se trouve, tombait vraiment bien : il s’agissait précisément d’un hors-série Encyclopédie Médiévale Fantastique. Bingo !

Mais là, je lis dans l’édito qu’on parle de AD&D, de Warhammer et de Sang-Dragon, et des statistiques pour ces trois jeux apparaissent tout au long de ce numéro. À ce moment-là, je n’avais toujours aucune idée de ce qu’était le jeu de rôle, et j’ai juste mis cette info dans un coin de ma tête, concentré sur cette affaire de LDVELH.

Et un jour, dans un centre commercial « Art de Vivre », alors que je cherche des romans médiéval-fantastique, je tombe sur une étagère avec… Warhammer ! Mon cerveau fait la connexion avec ce fameux numéro de Casus Belli et, je ne sais pas comment, j’arrive à convaincre mes parents de m’offrir cet énorme volume. J’ai passé tout le trajet du retour à le parcourir dans la voiture, fasciné par les illustrations et le bestiaire intégré. À m’en rendre malade sur le trajet ^^

J’ai dévoré le tome en moins d’une semaine, j’ai compris que le jeu de rôle allait bien au-delà du LDVELH, que les possibilités étaient infinies !

J’ai réussi à récupérer des dés je ne sais plus où, réuni mes amis un après-midi et me suis improvisé meneur, grâce au scénar’ fourni avec. C’était incroyable, tout le monde était mordu.

Anecdote dans l’anecdote, à un moment je demande à mes joueurs un test simple pour sauter d’un wagon quasi à l’arrêt. L’un d’eux échoue. Je lui fais lancer les dégâts. Son personnage décède. Ça l’a profondément marqué, presque 25 ans plus tard on en parle encore, il s’est mis en tête qu’il était poissard depuis ce jour :p J’ai beau lui expliquer avec le recul que je n’aurais jamais dû demander ce test, et que je n’aurais jamais dû appliquer les dégâts ainsi, et qu’il n’aurait pas dû mourir, ça a influencé sa psychologie sur plus de 20 ans

Bref, c’est un souvenir impérissable que cette première fois. Je crois que je m’en souviens mieux que ma première nuit avec une femme

Marchiavel, 1988-1989, Warhammer [Premières fois rôlistiques]

Ce devait être en 1988 ou 1989. J’avais donc 11 ou 12 ans.

C’est mon frère aîné qui m’a initié. Il devait mener pour la première fois avec le groupe de potes qu’il au lycée et, pour s’entraîner, il voulait le faire avec moi. Il m’a donc demandé de venir dans sa chambre, il s’est assis sur son lit, moi par terre sur la moquette, et on a commencé à créer mon personnage.

C’était Warhammer v1. J’ai créé un personnage assez mauvais (un contrebandier, avec une seule caractéristique au-dessus de 30 (31, en fait), et deux compétences de départ (1d4+1), qui étaient escalade et fuite.

Le scénario était une enquête sur les malversations d’un noble dans une cité. Scénario issu d’un magazine, peut-être Graal.

Je me souviens surtout du premier combat, contre quatre brigands dans une ruelle. J’ai vaguement essayé de me défendre, mais mauvais comme je l’étais, j’ai mis à profit mes compétences pour m’enfuir, et grimper sur le toit d’une maison ! Mon meneur de jeu a alors fait apparaître son personnage, un nain champion de justice, avec un trident magique « +1 attaque », qui a mis tout le monde en déroute.

Un peu après, il me faisait créer un personnage pour Star Wars d6 (avec les règles de pouvoirs issues d’un autre magazine), et je rejoignais son groupe de jeu. C’est d’ailleurs avec eux que je menai pour la première fois, à Star Wars d6, le scénario d’un Jeux Descartes, si je me rappelle bien, pour et avec des personnages expérimentés (8D en blaster pour le chasseur de primes, 7D+2 pour le pilote, etc., etc.).

Ensuite, j’ai acheté l’Appel de Cthulhu (v4 à l’époque), pour le mener à mes camarades de collège, le mercredi après-midi, chez mes parents. Et puis j’ai initié mes voisins aussi…